La maman est un entrepreneur comme les autres

La maman est un entrepreneur comme les autres

Dans dans notre culture, le stéréotype de l’entrepreneur est un homme. Il n’y a qu’à faire une recherche pour « entrepreneur » dans Google images pour le constater.

Et effectivement, quand j’imagine un entrepreneur, je vois facilement un jeune homme dynamique, un poil hipster, qui fait des tours de table avec des fonds d’investissements.

Si j’imagine une femme entrepreneur ? Le genre ambitieuse, le genre qui réussit ? Je la vois jeune et sans attaches, sans horaires, sans contraintes, sans enfants.

Dans les deux cas, je ne vois pas quelqu’un qui me ressemble.

Parce que je me compare à ces stéréotypes, tout à fait inconsciemment, j’ai tendance à m’auto-décrédibiliser. Exit la légitimité de la « vraie » entrepreneur, qui ne me semble pas accessible. Je préfère me positionner en tant qu’entrepreneur d’un autre genre.

Appelons-là… maman entrepreneur.

Heureusement pour moi, la maman entrepreneur est assez courante. Nombreuses sont les femmes qui réfléchissent à créer une activité pendant leur grossesse et qui franchissent le pas une fois que l’enfant est là. C’est bien, je ne me sens pas seule.

Malheureusement pour moi, dans mon stéréotype, la maman entrepreneur est moins ambitieuse que l’entrepreneur « classique ». Ce n’est pas le genre à lever des fonds, par exemple. Elle se concentre d’abord sur ses enfants et ensuite seulement sur son activité. Elle culpabilise. Elle s’excuse souvent de devoir travailler. Sa priorité est de tout concilier, pas forcément de réussir.

Je généralise, bien sûr, depuis le début de cet article. C’est le propre d’un stéréotype.

Mais le problème, c’est que c’est ce genre de généralités inconscientes ancrées au plus profond qui gouverne mes pensées instinctives et mes jugements intuitifs.

Le problème, c’est qu’inconsciemment, depuis des années, je fais tout pour coller à ce stéréotype. Je culpabilise. J’ai du mal à me trouver légitime, surtout lorsque je suis en compagnie d’entrepreneurs hommes. Je n’imagine pas une seule seconde lever des fonds. J’ai honte de me montrer ambitieuse pour mon entreprise.

Le problème, c’est que je ne me considère pas comme une vraie entrepreneur. Pas vraiment. Pas au fond.

Et il serait bon que ça change !

La prise de conscience est là. Je reviendrai te raconter ce qui change pour moi au cours des prochains mois.

Et toi, tu luttes avec des stéréotypes d’un autre temps ? Tu te sens entrepreneur à part entière ? Tu es passée par là et tu as changé ta manière de voir les choses ? Partage !

par Anne D. rédactrice web et blogueuse professionnelle

1

Trackback from your site.

You might also like

Réagir à cet article